Inscrivez-vous

Recevez gratuitement l'actualité et deux questions/réponses par mois !

[sibwp_form id=5]
,

COVID : Reprise du travail et maladie chronique (31/08/2020)

J’ai une maladie chronique. Dois-je quand même me rendre au travail ?
(Hors Mayotte et Guyane)

Le nombre de pathologies permettant de bénéficier d’une activité partielle et d’arrêts de travail dérogatoires est restreint. Seules sont maintenues celles qui présentent un risque particulièrement élevé de formes graves de Covid  :

  • être atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie)
  • être atteint d’une immunodépression congénitale ou acquise :
  • médicamenteuse : chimiothérapie anti cancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;
  • infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3 ;
  • consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
  • liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;
  • être âgé de 65 ans ou plus et avoir un diabète associé à une obésité ou des complications micro ou macro vasculaires ;
  • être dialysé ou présenter une insuffisance rénale chronique sévère.

Pour les autres pathologies, la reprise de l’activité des personnes vulnérables est préconisée dans des conditions sanitaires renforcées.

Le télétravail est à privilégier. S’il n’est pas possible, votre retour au travail doit se faire avec des mesures de protection renforcées :

  • port d’un masque chirurgical fourni par l’entreprise. Ce masque doit être porté sur le lieu de travail, sur le trajet domicile-travail (en particulier dans les transports en commun) et en déplacement professionnel (durée maximale du port de masque : 4 heures).
  • se laver régulièrement les mains ou utiliser du gel hydroalcoolique.
  • aménagement du poste de travail : bureau dédié ou protection particulière (ex. : écran de protection).