Rubrique : Questions-réponses

Quels sont les jours fériés obligatoirement chômés ?

L’article L. 3133-1 du code du travail fixe la liste des jours fériés légaux. On compte 11 jours fériés :

  • le 1er janvier ;
  • le lundi de Pâques ;
  • le 1er mai ;
  • le 8 mai ;
  • l’Ascension ;
  • le lundi de Pentecôte ;
  • le 14 juillet ;
  • le 15 août ;
  • le 1er novembre ;
  • Le 11 novembre ;
  • le 25 décembre.

Le lundi de Pentecôte figure toujours dans la liste des jours fériés légaux dans la mesure où la journée de solidarité peut être fixée un autre jour normalement chômé.
Des jours fériés supplémentaires sont applicables aux départements d’outre-mer (C. trav., art. L. 3422-2) et en Alsace Moselle (trav., art. L. 3134-13).

Le 1er mai est le seul jour férié et chômé (C. trav., art. L. 3133-4). Le travail du 1er mai est autorisé dans les établissements et services qui, en raison de la nature de leur activité, ne peuvent interrompre le travail. Les salariés qui travaillent le 1er mai bénéficient alors d’une rémunération exceptionnelle. Le travail du 1er mai est en effet majoré de 100 % (C. trav., art. L. 3133-6).

Les autres jours fériés ne sont pas forcément chômés sauf usage d’entreprise, accord d’entreprise ou d’établissement ou, à défaut, une convention ou accord de branche le prévoyant (C. trav., art. L. 3133-3-1).

BIENVENUE SUR LE NOUVEAU SITE DE L’UNSA-TPE !