Rubrique : Newsletter

période d’essai

Je suis embauché depuis 6 semaines.
Je suis encore en période d’essai.
Mon employeur veut rompre ma période d’essai.
A-t-il un délai à respecter ?

L’employeur qui décide de rompre la période d’essai doit prévenir le salarié dans un délai qui ne peut être inférieur à (C. trav., art. L. 1221-25) :
— 24 heures en deçà de huit jours de présence ;
— 48 heures entre huit jours et un mois de présence ;
— deux semaines après un mois de présence ;
— un mois après trois mois de présence.
Dans votre cas, votre employeur devra donc vous prévenir 2 semaines avant la rupture.

Les accords collectifs prévoient parfois des délais de prévenance plus longs.

Lorsque le délai de prévenance d’une rupture de la période d’essai n’a pas été respecté, son inexécution ouvre droit pour le salarié, sauf s’il a commis une faute grave, à une indemnité compensatrice.
Cette indemnité est égale au montant des salaires et avantages que le salarié aurait perçus s’il avait accompli son travail jusqu’à l’expiration du délai de prévenance, indemnité compensatrice de congés payés comprise (C. trav., art. L. 1221-25, al. 3).

BIENVENUE SUR LE NOUVEAU SITE DE L’UNSA-TPE !