entretien_prealable_licenciement.jpgLa lettre de convocation à l’entretien doit mentionner la possibilité pour le salarié de se faire assister (Code du travail, art. L. 1232–4 et D. 1232–5).

Le salarié peut se faire assister par une personne de son choix appartenant au personnel de son entreprise.

En l’absence d’instances représentatives du personnel, la lettre de convocation doit également :
- mentionner la faculté pour le salarié de se faire assister par un conseiller de son choix, inscrit sur une liste dressée par le préfet ;
- préciser l’adresse de l’inspection du travail et de la mairie où cette liste est tenue à la disposition des salariés.

Le Code du travail ne prévoit donc pas la possibilité, pour le salarié, de se faire assister de son avocat lors de l’entretien préalable.

lisere-web.png