preavis-2.jpgLe salarié qui ne respecte pas son préavis s’expose à ce que son employeur le poursuivre en justice en paiement d’une indemnité compensatrice correspondant à la durée du préavis restant à courir (arrêt de la cour de cassation du 18 juin 2008, n°07-42.161).

L’indemnité est donc égale aux salaires et avantages qu’aurait perçus le salarié s’il avait travaillé pendant cette période.

lisere-web.png