teletravail.jpgLes textes relatifs à l'attribution des tickets restaurants n'excluent pas les télétravailleurs.

Selon l'Acoss, le télétravailleur est un salarié à part entière. En conséquence, il bénéficie des mêmes droits individuels et collectifs que ses collègues travaillant au sein de l'entreprise.

ticket-restaurant.jpgSi les salariés de l'entreprise bénéficient des titres-restaurants, il en est donc de même pour les télétravailleurs « à domicile, nomades ou en bureau satellite », dès lors qu'ils remplissent les mêmes conditions que les salariés travaillant dans les locaux de l'entreprise : ils recevront un titre restaurant par jour travaillé dès lors que leur journée de travail recouvre, « 2 vacations entrecoupées d'une pause réservée à la prise d'un repas » (ex. : salarié travaillant de 9 à 17 heures).

lisere-web.png