harcelement-125.jpgJ’ai abandonné mon poste il y a bientôt cinq semaines car je ne supportais pas le harcèlement que me faisait subir mon employeur.
Ce dernier ne m’a toujours pas licencié.
Que puis-je faire ?

Un salarié d’une petite entreprise de transport a appelé le n° UNSA spécial TPE pour nous exposer son cas.

Tract-TPE-2-laser

Rien n’oblige l’employeur avant que s’écoule le délai de prescription de la faute (2 mois : Article L1332-4 du Code du travail) d’engager à l’encontre du salarié une procédure de licenciement.
Ce qui est contraignant puisque l’employeur peut suspendre le paiement des salaires du salarié durant la période pendant laquelle le salarié est en abandon de poste.

De plus, sans les documents de fin contrat, il ne peut s’inscrire au pôle emploi ou travailler dans une autre entreprise.

Dans cette situation, il est néanmoins possible pour le salarié de décider de rompre son contrat de travail aux torts de l’employeur en réalisant une prise d’acte de rupture qui met fin immédiatement à leur relation contractuelle (Article L1451-1 du code du travail).

Attention toutefois, la prise d’acte de la rupture peut être requalifiée en démission si la faute de l’employeur n’est pas reconnu par la suite.

lisere-web.png